[Parution] Seule la lumière est comparable à mon bonheur, traduction française du Journal de campagne de Martí

 

Enfin, une traduction du Journal de campagne de Martí !

 

            Notre ami Jacques-François Bonaldi, qui vit à Cuba depuis près d’un demi-siècle – un de ces « Expats » pas comme les autres -, vient de traduire en français un des écrits les plus originaux du Héros de l’Indépendance cubaine. Il s’agit de ses deux Diarios de campaña, rédigés hâtivement dans des circonstances difficiles, périlleuses, mais aussi exaltantes, du 14 février 1895, de Montecristi (République Dominicaine) à Cap Haïtien (Haïti) puis de ce port et de son débarquement hasardeux à Cuba, de Cajobabo à Dos Ríos où il est tué le 19 mai 1895. Il fallait avoir la volonté, le savoir et la dextérité du traducteur pour entreprendre pareille tâche. Voilà des décennies qu’il travaille assidument au sein de l’ESTI à La Havane.

            Le livre vient d’être publié au Canada, à Montréal, par CIDIHCA, sous le titre, qui est une phrase de Martí extraite de son Journal : Seule la lumière est comparable à mon bonheur. C’est le bonheur du chef de la Révolution qui redécouvre émerveillé sa patrie soulevée contre l’armée coloniale espagnole, après de très longues années d’exil. Le livre est précédé d’une préface de Pedro Pablo Rodríguez, le principal chercheur du Centre d’Études Martiniennes. Et il comprend, en abondance, des notes éclairantes élaborées par le traducteur lui-même.

            Jacques-François Bonaldi n’en est pas à son coup d’essai en tant que traducteur ni en tant qu’auteur. On l’a peut-être oublié mais il a écrit les ouvrages suivants édités en France :

  • L’Empire US contre Cuba. Du mépris au respect. Paris, L’Harmattan, 2 volumes, 1988-1989.
  • Il est des affections d’une pudeur si délicate… Lettres de José Martí à Manuel Mercado. Paris, L’Harmattan, 2004.
  • Cuba, Fidel et le Che, ou l’aventure du socialisme. Écrit en collaboration avec Danielle Bleitrach. Paris, Le Temps des Cerises, 2007.

 

Nous espérons qu’il se trouvera en France un diffuseur ou un libraire qui voudra bien se charger de faire connaître la prose époustouflante et l’émotion prenante du père spirituel de la Révolution Cubaine.

                                                            Paul Estrade

Lire le prologue de la traduction française du Journal de campagne de Martí, de Pedro Pablo Rodríguez

Lire l’introdcution de la traduction française du Journal de campagne de Martí, de J-F. Bonaldi



Citer ce billet
Anderson-González (2021, 28 février). [Parution] Seule la lumière est comparable à mon bonheur, traduction française du Journal de campagne de Martí. GRIAHAL-CHCSC. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/p7n6

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search