Séminaire 16 février: Citlalli Domínguez

Nous avons le plaisir de vous annoncer que notre prochain
séminaire se tiendra le

samedi 16 février 2019, de 9h30 à 11h45
à l’IHEAL en salle C.

Nous accueillerons Citlalli Domínguez (UVSQ)
qui interviendra sur


La formation sociale d’une ville du Nouveau Monde :
Veracruz, une ville cosmopolite de la Nouvelle Espagne (1570-1650)

Résumé : Cette communication s’interroge sur les dynamiques, les stratégies et les différents enjeux politiques, économiques et sociaux des individus d’origine africaine et portugaise qui sont passé à intégrer la société de la ville de Veracruz pendant la période de l’Union d’Espagne et du Portugal (première mondialisation ibérique). En ce sens, j’analyse ce composant dans cette ville portuaire de Veracruz (qui est une création coloniale ex nihilo) qui était un carrefour et qui est devenue par conséquent un espace stratégique pour les échanges commerciaux entre l’Europe, l’Afrique et l’Amérique.

En m’inspirant de l’approche de l’histoire globale, j’essaie de reconstruire ces stratégies à travers des enquêtes que j’ai pu mener dans les archives espagnoles, portugaises et mexicaines. Selon les fonds consultés, ces documents permettent de tracer les histoires de vie d’individus d’origine portugaise et africaine qui circulent entre les ports de Cap-Vert, les îles Canaries, Carthagène des Indes et Veracruz, où ils étaient commerçants, agents commerciaux de la traite négrière, et parfois marins, mousses, etc. Dans cette perspective, je restitue un contexte historique précis pour reconstruire la complexité de ces individus, ce qui permet d’identifier et de problématiser certains éléments clés comme l’identité et les formes de métissage entre portugais et africains qui habitent non seulement à Veracruz et dans la ville de Mexico, mais aussi dans les ports principaux de l’Atlantique ibérique. En ce cas, j’essaie de mettre en évidence les différentes pratiques d’intégration sociale au travers de l’articulation du commerce négrier, des tissus, du vin et des épices, et également la pertinence des relations luso-africaines comme une partie de l’histoire connectée de l’esclavage dans le Monde ibérique qui pour cette période l’époque s’élargit à l’Amérique, l’Afrique et l’Asie.



Vous aimerez aussi...